Empty Factory



Sound installation created in 2009 at REMOR festival (Girona),

coproduction with Q-O2 (Brussels)



The sound installation Empty Factory is based on a set of long hanged springs, which don't seem to move, but which are the sources of very small vibrations. By connecting piezzo microphones to speakers, the spring can produce a mechanical feedback, with very slow variations and organical properties.

 



 

 

Each spring tend to find his stability on a resonant frequency and the combination between some of them make a cluster, in which evolve complex harmonic sound clouds.  In this installation, the music grows slowly and invite the listener to make his own experience on how the time can deeply affect our perception of the acoustic space. 

 

 

 

 

The visual aspect of the Empty Factory installation shows us an old-fashioned machine, but the sound has more to do with a live organical body, which moves big air masses in the space through long impulses and oscillations.

 

 

 

Some reviews (in french) :

«Si j'avais déjà pu apprécier par 2 fois l'étonnant dispositif de ce chercheur impénitent et la réelle musicalité de ses ressorts amplifiés, jamais encore il ne m'avait été donné d'en jouir en plein soleil et dans un cadre aussi approprié. […] Des pans entiers de murs, ainsi qu'un plafond imaginaire au dessus du public, étaient parcourus de ressorts de toutes forces et de toutes longueurs. […] c'est tout le paysage qui semblait sonorisé par cette musique industrielle étonnamment intégrée aux montagnes comme à la brume.» Improjazz – Joël Pagier – sept 2010

« Une dizaine de ressorts et de fils métalliques quadrillant le donjon du château Sainte-Marie : avant même qu’on ait entendu les sons de cette « usine vide », le projet de l’électroacousticien basé à Bruxelles apparaît comme une installation étrange et pas dénuée de charme plastique.» Sud Ouest – C. Loubes – juillet 2010


 

 
© 2014 Olivier Toulemonde